Lettre d’information des élu.es RCSE au conseil départemental #11 // 23.05.2017
Partager

Retrouvez ici la lettre d’information complète et en images.

Bonne lecture !

Billet de campagne

À peine terminées ces élections présidentielles, nous voilà repartis vers une nouvelle échéance électorale : le troisième tour !

Finalement, le résultat est à la hauteur des sondages martelés depuis des mois : la République est sauvée, le FN repoussé, notre image de pays des droits de l’Homme et à l’origine de la construction européenne réhabilitée, le monde est rassuré de nous voir ne pas nous être « trumpés »… Bon.

Nous avions, comme beaucoup, appelé à voter Macron au second tour avec un enthousiasme que nous vous laissons découvrir ICI. Nous ne confondons pas l’ennemi juré et l’adversaire, qui, même libéral, reste républicain et démocrate.

Pour ce troisième tour au combien déterminant, comment ne pas déplorer que nous repartons une fois de plus en ordre dispersé même à Grenoble et dans la métropole ? Un territoire pourtant où l’intelligence collective a su fédérer et rassembler des citoyens autour du seul projet d’avenir : la transition écologique & la solidarité. Les conditions d’un boulevard pour la République En Marche ! et l’élection de député-e-s FN semblent malheureusement réunies. A moins que…

Après l’implosion du PS, le débauchage chez LR, force est de constater que M. Macron et consorts sont fins stratèges et persuasifs : la nomination de Nicolas Hulot à la tête d’un ministère de la transition écologique et solidaire parachève la mise en place d’un gouvernement pour le moins inédit.

Nous aimerions croire aux aspects positifs de cette séquence : volonté de sortir des clivages partisans, recrutement d’une personnalité précurseur dans la prise de conscience de l’urgence climatique avec l’espoir que M. Hulot a négocié âprement l’abandon de grands projets inutiles comme Notre Dame des Landes ou la fermeture des centrales nucléaires vieillissantes.

Pourtant, l’autre réalité est le pro-libéralisme revendiqué de ce gouvernement qui n’est pas une gageure en matière de réussite écologique, jusqu’à preuve du contraire. Faut-il aussi rappeler les votes d’Edouard Philippe à l’Assemblée Nationale ? Il a voté contre les lois sur la transparence de la vie politique, la fraude fiscale des entreprises, le compte pénibilité pour les retraites, le 1/3 payant, la refondation de l’école, l’égalité femme/homme et la loi sur la transition énergétique…

Plus que jamais, restons mobilisés et élisons en juin les candidats porteurs des idées écologistes et progressistes !


Notre actualité

À notre actif le mois dernier, nous avons été fortement mobilisé.e.s autour du devenir des six centres de santé de l’Agecsa, mise en danger par le Département qui baisse de manière drastique leur financement. Notre présence, lors de leur manifestation devant le Département le vendredi 14 avril, a été d’ailleurs relayée dans la presse : l’interview de Nadia Kirat.

Enfin, sur la question de l’évolution rendue nécessaire de la carte scolaire des collèges grenoblois, après une série de réunions stériles avec l’exécutif du Département et des points de blocage non négociables : refus de la construction d’un nouveau collège ou de la sectorisation de la Cité Scolaire Internationale, concertation biaisée, voici quelques pistes de réflexions pour avancer enfin sur les questions des effectifs et de mixité sociale.  Sur ce dossier-là particulièrement, nous travaillons de concert avec les associations de parents d’élèves et les élus de la Ville.

A bientôt pour un prochain point !